Furry Hazelnuts Factory

 

Logo FHFStyle : fusion rock / funk / hip-hop\r\n\r\nLe groupe en quelques mots :\r\n\r\nPourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien ?\r\n\r\nC’est dans cette phrase de l’ami Leibniz que réside la genèse de F.H.F\r\n\r\nAu départ, il n’y a rien d’autre que des corps célestes désœuvrés.\r\n\r\nMaxime Virot, auteur prolifique, vient tout juste de sortir son œuvre-phare,  La métaphysique des tringles à rideaux , immédiatement et  unanimement acclamée par ses pairs comme la référence absolue de la nouvelle vague philosophique post soviétique. Ne parvenant pas à assumer ce nouveau statut de héraut de la pensée, il fuit. Les mois qu’il a passés dans la jungle du Pérou ont un rapport avec ce qu’il vit aujourd’hui. Lors d’un rituel shamanique, il entrevoit la lumière et adopte le pseudonyme de Billy « Big » Bollocks en hommage à son oncle Lucien atteint d’un cancer des testicules.\r\n\r\nVirgile Jondot, vendeur électroménager chez Darty, assiste un soir au concert des Killing Karma à Chalagnard-sur-Yonne. Il tombe amoureux de la chanteuse, Mylène Fiantu. Pour la séduire, il commence à pratiquer la basse afin d’intégrer le groupe. Malheureusement, Mylène décède tragiquement des suites d’un accident de trottinette. Il lui dédicacera deux titres poignants, La tête dans le guidon et De roues et d’os. Afin de tourner la page, il change d’identité et se renomme Jean-Pierre Gazinière.\r\n\r\nNicolas Verpeaux avait une voie tracée ; très tôt reconnu comme un prodige de l’origami, il écume les plus grands contests du monde et devient incontournable. Vers l’âge de 12 ans, les médecins lui diagnostiquent une albigertrose,  une maladie dégénérative qui l’empêche de nouer ses lacets. Il abandonne tout, achète une paire de santiags, se met à la guitare et noie son chagrin dans le sirop pour la toux. Une amputation n’est pas une fin ; comme les lézards dont la queue repousse, il renaît peu à peu et prend le nom de Nico Greenskin..\r\n\r\nAnthony Bornot est un enfant turbulent qui cogne ses camarades de classe. Tôt sorti du système scolaire, il commet de petits larcins avant de franchir un cap dans sa « carrière » et finit par gagner la confiance d’un des parrains de la pègre napolitaine. Tony Bambino, comme on l’appelle là-bas, devient l’homme de main le plus craint de Sicile. Un jour, en proie à une strangulation qui touchait au sublime, la Vierge lui apparaît et il décide de se repentir. Rapidement pourtant, il revient à ses premières amours : taper sur des trucs. Il choisit donc de se défouler sur des machins inertes, les fûts.\r\n\r\nEn l’an de grâce 63 après Mick Jagger, la planète se meurt, le monde se morfond, tous les mc sont morts mec  mais, par delà les montagnes, les gouffres et les précipices se précipitent les murmures de la prophétie du groove. « Ce qui est fut et ce qui fut sera. Les quatre cristaux de la SOOUL BABY, enfin réunis, répandront la recette, asyndète, noisette. »\r\n\r\nUn soir où le ciel était aussi sirupeux qu’un litchi, Tony, J-P, Nico et Billy posèrent leurs yeux dans l’éther et les dirigèrent vers Dijon. Un cristal cristallin émergea de l’obscurité et 4 faisceaux lumineux parvinrent jusqu’à eux. Ils savaient que quelque chose les attendrait là-bas…\r\nIl me faut pour lors vous abandonner,  mais rester attentif afin de connaître la suite de cette fresque épique que je viendrai vous conter.\r\n\r\nComposition du groupe :\r\n\r\nMax : chant\r\n\r\nNico : guitare\r\n\r\nVino : basse\r\n\r\nAntho : batterie\r\n\r\nPages du groupe : https://www.facebook.com/pages/Furry-Hazelnuts-Factory/561958680582151?fref=ts\r\n\r\nVideo/Audio :\r\n\r\nhttps://soundcloud.com/furry-hazelnuts-factory\r\n\r\nContact :\r\n\r\nAnthony : 06 82 15 52 18\r\n\r\nVirgile : 06 10 60 58 70\r\n\r\nfhfbooking@gmail.com